Allègement du confinement : Le point au lendemain de l’annonce du Gouvernement

SOMMAIRE :

    Près d’un mois après avoir annoncé le reconfinement du pays, le Président de la République s’est exprimé ce 24 novembre 2020 au sujet de l’évolution de la situation sanitaire.

    Pour le moment, pas de déconfinement mais des mesures de confinement allégées à compter du 28 novembre 2020.

    GRH & AUDIT fait un tour d’horizon sur les nouvelles mesures prises par le Gouvernement.

    1. Les mesures d’assouplissement du confinement

    Une des décisions prises par le Gouvernement concerne les commerces dits « non-essentiels ». En effet, à compter du samedi 28 novembre 2020, tous les commerces pourront rouvrir, dans le cadre d’un protocole sanitaire strict, et ce jusqu’à 21 heures.

    De même, les services à domicile pourront avoir lieu jusqu’à 21 heures.

    Toutefois, le Président souligne : « Il faudra continuer à rester chez soi, à télétravailler quand c’est possible, à renoncer aux réunions privées, aux rassemblements familiaux et à tous les déplacements non nécessaires. »

    Autre mesure de ce confinement allégé, les déplacements pour une durée de 3 heures et dans un rayon de 20 kilomètres sont autorisés.

    Par ailleurs, les activités extra-scolaires en plein air seront de nouveau autorisées.

    Pour les cultes, les offices seront à nouveau permis dans la limite de 30 personnes.

    2. Ce qui est maintenu

    Bien que le confinement soit allégé, certaines mesures sont maintenues.

    Tel est le cas pour les bars, cafés, restaurants, discothèques ainsi que les salles de sport. Ces derniers devront garder leurs portes fermées pour le moment.

    Il en est de même pour les théâtres, musées et salles de cinéma.

    Le Gouvernement a annoncé que les établissements fermés administrativement pourront recevoir une aide correspondant à 20% de leur chiffre d’affaires de 2019, si cette option est plus avantageuse pour eux que les 10 000€ du fond de solidarité. Cette mesure fera l’objet d’un décret, à paraître.

    Des aides concernant les emplois dits précaires (saisonniers, extras, …) devraient également voir le jour. Là encore, nous attendons des informations.

    L’attestation de déplacement reste toujours obligatoire. Une version à jour sera mise à disposition prochainement.

    3. Les prochaines étapes

    Si la situation sanitaire le permet, c’est-à-dire si le nombre de contaminations a suffisamment diminué, le déconfinement pourrait être levé en deux étapes.

    • Le 15 décembre 2020

    Cette date devrait marquer la fin de l’attestation de déplacements. Par ailleurs, les déplacements entre régions devraient être autorisés pour les fêtes. Toutefois, le Président a annoncé « qu’il ne s’agira pas de vacances comme les autres ».

    L’instauration d’un couvre-feu national, de 21 heures à 7 heures, a été évoqué. Il sera quand même possible de circuler librement les soirs du 24 décembre et du 31 décembre. Les rassemblements sur la voie publique ne seront pas tolérés.

    Les cinémas, théâtres et musées pourraient rouvrir leurs salles au public, dans le cadre d’un protocole sanitaire renforcé.

    Les activités extra-scolaires en salle pourraient reprendre. 

    • Le 20 janvier 2021

    Si le nombre de contaminations est inférieur à 5000 cas par jour, la réouverture des restaurants et des salles de sport pourrait avoir lieu.

    Le couvre-feu instauré pourra être décalé.

    Enfin, les lycées pourront accueillir les élèves en classe entière. Les universités devraient pouvoir accueillir les étudiants 15 jours plus tard.

    Pour finir, une campagne massive de vaccinations va être mise en place. Le gouvernement ne souhaite pas rendre la vaccination obligatoire.

    Un point sanitaire sera fait tous les 15 jours par le Gouvernement afin de suivre l’évolution de la situation sanitaire.

    GRH & AUDIT reste mobilisé à vos côtés. Nous vous informerons, en temps voulu, des évolutions à venir.